Et si vous testiez l’ageekculture avec Monpotager.com ?

 DSC_1779-horizontale (1)Qu’on se le dise, les fruits et légumes n’ont jamais été aussi « tendances » qu’en ce moment : entre la mode des green smoothies, les nouveaux restos veggie ou autre cantines bio (comme Le Bichat, le long du canal Saint-Martin), la folie des AMAP ou des Ruche qui dit Oui,  la locavore attitude … nos amis les fruits et légumes sont partout (et pour mon plus grand bonheur !). Grande amatrice de cuisine végétarienne, j’accorde une attention toute particulière aux fruits et légumes que j’achète ; alors forcément, quand j’ai découvert MonPotager.com, j’ai tout de suite adhéré ! Le principe ? S’occuper de son propre potager … mais sans bouger de son canapé. Ce concept vous intrigue ? On a mené notre petite enquête auprès de Carole, de MonPotager.com et on vous dévoile tous les secrets de ce super concept 100% écolo et 100% bobo.

En plus, rien que pour vous, on vous offre -15% sur votre abonnement :

PROMOTION : -15% avec le code BLOG2BOBOSMPPC

LOGO MP-300dpi-01

  1.  Bonjour Carole, tout d’abord peux-tu nous présenter monpotager.com ?

 Monpotager.com est un site internet innovant qui apporte une réponse à un doux rêve quand on vit en ville, celui d’avoir son propre potager et de cultiver ses fruits et légumes (sans même avoir besoin d’un balcon) !

Cette idée responsable, né le 26 septembre 2013, permet de cultiver son jardin potager derrière un ordinateur et de se faire livrer, toute l’année, dans un point relais  ses propres fruits et légumes de saison ! L’abonné est maître à bord, comme s’il jardinait pour de vrai : il choisit la taille de sa parcelle, les légumes qu’il souhaite cultiver et les moments de récoltes (en respectant la saisonnalité évidemment) !

Dans la vraie vie, il faut bien que quelqu’un s’occupe des légumes ! Ça, c’est la mission de nos producteurs locaux qui vont réserver les mètres carrés virtuellement plantés par les abonnés ; qui vont bichonner toute l’année leur parcelle et qui leur enverront même régulièrement des nouvelles de leur potager grâce à un système de notifications.

  1. Pourquoi avoir décidé de lancer ce projet ?

Avant de trouver LA bonne idée, il aura fallu quelques années à Thierry Desforges, fondateur de monpotager.com. Thierry, fils d’agriculteur et agriculteur lui-même, a toujours baigné dans l’univers du potager et avait pour habitude de piquer les outils de son père, jardinier fin et passionné… Pour lui, trouver un projet en rapport avec le jardin a toujours été une évidence. Après plusieurs séances de brainstorming, il a décidé de se lancer dans l’aventure monpotager.com.

Thierry souhaitait répondre à une attente forte des populations urbaines tout en y apportant une touche d’originalité et de sympathie. Etre une réponse aux besoins des citadins tout en prenant des codes graphiques colorés et ludiques. Monpotager.com c’est aussi l’envie de développer une relation responsable avec son environnement et de favoriser les circuits courts de distribution, sensibilisant ainsi les populations urbaines à cette problématique.

  1. Concrètement, quand on souhaite cultiver sa parcelle, comment ça se passe ?

Vous souhaitez cultiver une parcelle de potager ? Rien de plus simple !

Il suffit de vous connecter à monpotager.com, de louer un lopin de terre, plus ou moins grand, en fonction de vos besoins (célibataire, couple ou famille), puis de « planter », dans votre carré potager, les légumes de votre choix (après avoir appris un tas de truc sur les différentes variétés que nous proposons).

Dès que votre potager est prêt sur votre écran, il vous reste à finaliser votre abonnement et à payer en ligne soit en une fois, soit chaque mois (comme vous préférez).

Ensuite, vous passez la main aux producteurs locaux qui vous réservent vos mètres carrés dans la vraie vie et qui s’occupent de bichonner vos légumes. Ils vous enverront même des notifications afin que vous ne restiez pas trop longtemps sans nouvelle de vos tomates préférées !

Dès que vos légumes sont prêts à être récoltés, nous vous envoyons un mail et plaçons les légumes disponibles dans votre garde-manger avec une date limite pour programmer votre livraison (vous avez généralement au minimum un mois devant vous). Ensuite, c’est à vous de choisir la quantité de légumes que vous souhaitez recevoir, le jour de livraison et le point relais !

Vous partez en vacances ou vous avez oublié de vous faire livrer vos légumes avant la fatidique date limite ? Pas de problème, vos légumes  « oubliés » seront convertis en « patates », notre monnaie virtuelle qui vous permettra de faire encore plus d’emplettes sur notre marché !

Concept

  1. Peux-tu nous expliquer comment sont cultivés « nos » fruits et légumes : qui s’en occupe ? Où sont situées les parcelles ? Est-ce que vous privilégiez l’agriculture bio ?  

Comme je vous le disais, vos légumes sont cultivés par des producteurs locaux. Pour les citadins parisiens, ces producteurs sont situés en Ile de France (à moins de 100 km de la capitale), et pour les lyonnais, en région Rhône Alpes !

Vous trouverez une carte de nos producteurs locaux sur http://www.monpotager.com/producteurs-locaux

Chez monpotager.com, l’agriculture est locale et raisonnée, basée sur la Protection Biologique Intégrée (PBI), c’est à dire que lorsque les facteurs le permettent, nous privilégions la protection biologique contre les éléments nuisibles.

Si ces derniers deviennent trop importants, et que cela provoque des nuisances sur les cultures, nous pouvons envisager d’utiliser des « produits classiques » mais toujours de manière raisonnée. Les produits alors employés sont dits « compatibles » avec la lutte intégrée, c’est-à-dire qu’ils respectent l’ensemble des éléments de l’environnement, et sont particulièrement inoffensifs pour l’homme !

Pour plus d’informations : http://blog.monpotager.com/petits-secrets-de-culture/

Ageekculturement vôtre

Carole

    Web

Marine

7 comments on “Et si vous testiez l’ageekculture avec Monpotager.com ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *