Comment c’est Loin : le premier film totalement réussi d’Orelsan

– Comment c’est loin –

Orelsan

Comment c'est loin

Synopsis Télérama : Orel et Gringe, deux rappeurs, n’ont rien écrit de valable depuis des années. Très peu inspirés, ils ne parviennent pas à terminer le moindre morceau. Leurs producteurs en ont assez et finissent par les menacer : ils leur laissent 24 heures pour écrire un titre qui tienne la route. Les deux amis tentent mollement de s’y mettre mais leur manque de confiance en eux, l’envie de tout remettre à demain, les amis envahissants et les problèmes de couple viennent anéantir le peu d’enthousiasme qu’ils avaient. Ils se mettent alors à déambuler dans leur petite ville de province, et croisent des gens qui leur conseillent d’arrêter la musique…

Avis 9 /10 : Étant une grosse fan d’Orelsan que je suis depuis ses débuts (retrouvez ici notre report de son concert à Caen il y a 4 ans), c’est avec une grande impatience que j’attendais son premier long métrage « Comment c’est loin »(je n’ai d’ailleurs pas attendu sa sortie nationale et j’ai foncé à une avant-première!) Mais j’avoue avoir eu quelques appréhensions avant la projection, peur d’être déçue, et surtout que le film soit redondant par rapport à l’album des Casseurs Flowters ou les épisodes de Bloqués. Et bien pas du tout!!! Avec Comment c’est loin, Orelsan nous propose un film à la fois drôle, sincère et touchant, avec une BO spécialement conçue pour le film qui renouvelle leur registre de « génies looser » avec plus de sincérité et d’autodérision. Les acteurs (quasiment tous novices) jouent à merveille, avec une mention spéciale pour Gringe, dont le jeu d’acteur est juste complètement bluffant (et notre flair nous dit que sa carrière d’acteur ne fait que commencer!). On retrouve la verbe grinçante des Casseurs Flowters, truffés de « punchlines » et de second degrès. On rigole du début à la fin, mais Comment c’est loin est loin d’être « seulement » une comédie, car c’est un film qui dresse un portrait magnifique d’une jeunesse et d’une génération avec une vision d’une justesse incroyable. Le Bonus en + : LA chanson qu’il doive écrire pendant le film (on ne vous dit pas laquelle pour pas vous gâcher la surprise!) est juste une pépite musicale, à écouter sans modération.

Maud

16 comments on “Comment c’est Loin : le premier film totalement réussi d’Orelsan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *