Huang Yong Ping s’expose à la Monumenta 2016

– Monumenta 2016 : Huang Yong Ping –

Monumenta_2016_1

Cela fait presque 10 ans que la Monumenta existe : une fois par an (ou presque), des artistes contemporains de renommée internationale investissent la Nef du Grand Palais avec des oeuvres monumentales (d’où son nom : Monumenta!) spécialement conçues pour l’occasion. Après Anselm Kiefer, Christian Boltanski, Anish Kapoor ou bien encore Daniel Buren, ce fut au tour de Huang Yong Ping de relever le défi cette année. Artiste majeur de l’avant-garde artistique chinoise, il a alors conçu une installation spectaculaire et architecturale qui interroge les pouvoirs économiques et politiques de notre société actuelle.

Monumenta_2016_10

Monumenta_2016_5

Monumenta_2016_2

Petit décryptage de l’oeuvre rien que pour vous… :

L’oeuvre est composée  de 3 éléments qui se répondent : un serpent gigantesque en aluminium, des conteneurs et une bicoque démesurée.
les containers de différentes couleurs (du type de ceux que transportent les cargos ) forment un paysage industriel et représentent les mutations économiques dans le monde mondialisé d’aujourd’hui
la bicoque de Napoléon incarne le pouvoir, au sens large du terme
le serpent en aluminium symbolise les difficultés à surmonter pour accéder à ce fameux pouvoir (à la fois politique et économique) : il traverse la  nef de façon sinueuse, à l’image du chemin tortueux qu’il faut emprunter pour arriver au pouvoir.

Monumenta_2016_3

Monumenta_2016_4

Monumenta_2016_5

Monumenta_2016_6

Monumenta_2016_7

Monumenta_2016_8

Monumenta_2016_9

Monumenta_2016_11

Monumenta_2016_15

Monumenta_2016_14

Monumenta_2016_13

Monumenta_2016_12

Vous l’avez donc compris, la Monumenta de cette année est ENGAGÉE, elle parle de mondialisation, d’économie, de politique, de pouvoir….Mais, comme toute Monumenta, elle est surtout une oeuvre À VIVRE, à appréhender, dans le temps et surtout dans l’espace. Cette oeuvre monumentale impressionne, amène une relecture de la magnifique Nef du Grand Palais et elle est à regarder sous de multiples points de vue (un vrai plaisir pour les amateurs de photo!) J’ai eu en plus la chance de faire ma visite un jeudi soir durant une nocturne où se déroulait un spectacle de danse avec plusieurs dizaines de danseurs déambulant et dansant à l’intérieur de l’oeuvre : dépaysement garanti ! Une belle édition cette année en somme, mais, qui personnellement (avis totalement subjectif!), m’aura beaucoup moins marqué que la Monumenta d’Anish Kapoor (un chef d’oeuvre), de Buren ou d’Anselm Kiefer.

***
INFOS PRATIQUES 
Monumenta 2016 : Huang Yong Ping
Jusqu’au 18 Juin
Nef du Grand Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
Métro : Champs-Élysées Clemenceau
Horaires : lundi, mercredi et dimanche de 10h à 19h / Jeudi, Vendredi et Samedi de 10h à 22h
Combien ? 10€

Plus d’infos par ici

Maud

2 comments on “Huang Yong Ping s’expose à la Monumenta 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.