Visages Villages : le documentaire éblouissant de JR et Agnès Varda

– Visages Villages –

JR & Agnès Varda

Synopsis Télérama : La cinéaste Agnès Varda et le photographe JR décident de sillonner les routes de France à bord de la camionnette-studio de JR. Ils désirent aller à la rencontre des gens, leur parler, les photographier, développer les photos et les afficher en grand dans leurs lieux de vie. JR et Varda croisent des ouvriers, des agriculteurs, une vendeuse. Agnès Varda voudrait également que JR montre enfin ses yeux, toujours dissimulés derrière des lunettes noires, comme ceux de Godard dans le court-métrage burlesque de «Cléo de cinq à sept»…

Avis : 9/10 : Présenté hors compétition lors du dernier Festival de Cannes, ce documentaire co-réalisé par la réalisatrice de 88 ans Agnès Varda et le photographe JR de 33 ans avait fait couler beaucoup d’encre et on a tout de suite compris pourquoi! On est allé à l’avant-première de ce merveilleux road-movie arty où rien qu’à la présentation du film par ce magnifique duo on est tombé irrémédiablement sous le charme. Car « Visages Villages » c’est avant tout une très belle rencontre intergénérationnelle; JR et Agnès Varda se charrient gentiment tout au long du film : JR taquine Agnès Varda sur sa coupe au bol bicolore et sa petite taille et en retour elle se moque de sa manie de toujours porter des lunettes noires et un chapeau…Mais derrière cette apparente légèreté qui nous fait sourire tout au long du film, se cache une réflexion profonde sur le temps qui passe avec une Agnès Varda qui ne cesse de se dévoiler intimement, notamment lorsqu’elle confesse qu’elle est désormais plutôt impatiente de mourir, « parce que ce sera fini. ». « Visages Villages » c’est aussi un film sur les rencontres humaines, sur l’échange et le rôle de l’art dans la société, qui devient tour à tour féministe lorsque JR accroche des immenses portraits des femmes de dockeurs au Havre ou bien encore social lorsqu’il s’intéresse aux ouvriers d’une usine chimique. Leur projet c’était avant tout de concevoir ensemble des installations pour rendre hommage aux gens qui les touchent et qui ont peu la parole dans le monde actuel (des ouvriers, des agriculteurs, des dockeurs…) Ce documentaire dégage une émotion comme rarement, il est drôle, sensible et poétique; une pépite, une vraie.

Maud

7 comments on “Visages Villages : le documentaire éblouissant de JR et Agnès Varda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *