Portrait bobo de Karine, fondatrice de l’application YesWeGreen

Persuadées qu’un mode de vie plus respectueux de la planète est possible, nous sommes toujours très enthousiastes à l’idée de vous présenter des personnalités portant des projets qui vont dans ce sens. Le projet du jour s’appelle « YesWeGreen« , et vise à simplifier la vie des citoyens qui souhaitent contribuer à un mode de vie plus green et local.

Et pour en parler, nous avons eu la chance d’échanger avec la fondatrice Karine Niego, femme engagée depuis toute petite, qui a lancé cette plateforme afin de prouver à chacun qu’il est facile et fun de devenir green et qu’il existe une multitude d’acteurs qui réinventent le monde.

1 – Pouvez-vous présenter en quelques mots l’application mobile de « YesWeGreen » ?

YesWeGreen est une application gratuite qui permet de repérer autour de soi toutes les adresses pour consommer local et vivre plus Green. Vous trouverez des Fablabs, AMAP, friperies, restos locavores, lieux alternatifs mais aussi des spots de sieste, jardins partagés et beaucoup d’autres pépites…

2 – Pour Paris et l’Ile-de-France, les bonnes adresses « YesWeGreen » ne manquent pas … Mais qu’en est-il des autres régions ?

L’application est disponible partout dans le monde. Il existe plein de bonnes adresses partout. Il est donc possible de trouver des spots partout en France et dans d’autres pays. Par exemple on peut trouver des adresses à Reims, Clermont-Ferrand ou encore aux Philippines, Lisbonne… L’application est collaborative donc chacun peut proposer les adresses de sa région ou ajouter son commerce suivant une démarche « climate friendly ». On invite donc tout le monde à créer son compte en quelques clics et ajouter tous les happy spots que vous connaissez !

3 – Basé sur le principe de l’économie collaborative, ce sont les membres qui recensent les adresses sur YesWeGreen. Comment s’assurer que ces adresses sont-elles réellement « responsables » ?

Effectivement, l’application est bien collaborative. Du coup chacun peut proposer ses adresses préférées considérées comme « responsables », c’est à dire dans une vraie démarche de diminution de l’impact climat et ainsi, au maximum tournées vers le local. Les spots sont publiés seulement après vérification par l’équipe de YesWeGreen. Il est important de s’assurer du respect des critères précis :

  • Alimentation locavore, c’est manger des produits de qualité et de proximité (produits à 250km) à hauteur de 50% minimum dans les restaurants, les AMAP, les commerces ou directement chez le producteur.
  • Shopping : Il faut être unique en vintage ou en créateurs. Location des vêtements et de la déco vintage ou Made in local par des créateurs.
  • Vélo & co : La mobilité douce se traduit sur l’appli avec les adresses où l’on peut apprendre à réparer son propre vélo ou en acheter un unique d’occasion.
  • DIY : Vous trouverez les FabLabs et ateliers de recyclage, d’upcycling, de réparation…
  •  Happy spots : jardins partagés, spots de sieste, terrains de pétanque, babyfoots…

 

4 – Récemment, vous avez décidé de lancer des ateliers pour apprendre à vivre autrement. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Sur le site de YesWeGreen on trouve en effet des ateliers pour découvrir un nouveau style de vie plus Green. Vous pouvez apprendre à fabriquer votre lampe en palettes, faire votre mozzarella bio et locale, cuisiner zéro déchet, élaborer ses cosmétiques…

J’ai réalisé que tout les acteurs référencés sur l’application ont des savoir-faire géniaux et l’envie de les partager afin d’inciter chacun à changer ses habitudes. J’ai ainsi souhaité créer la rencontre avec le grand public. L’idée est que par un moment convivial, il est plus simple de donner envie à tout le monde de vivre autrement.

5 – J’imagine que vous êtes écolo convaincue. Mais, qu’est-ce qui vous a poussé à lancer ce beau projet ?

Une évidence pour moi ! Je me disais que partout dans le monde il existait pleins de personnes qui inventaient de nouvelles solutions à impact positif. Il ne manquait plus que de les rendre visibles et de les faire découvrir de l’intérieur. Je suis persuadée qu’une fois que l’on découvre ce qui les rend unique et que l’on apprend à faire comme eux, on peut changer notre manière de vivre.

 

6 – Vous êtes sur le blog des Bobos Voient Double, donc forcément, on a envie de vous demander si une part de « bobo » sommeille en vous ?

Je suis une Bobo du XXIème siècle ! Je vis Green, je mange green, j’aime l’art engagée, les lieux de silence, pique niquer et me mettre pieds nus dans herbe, j ‘adore les lieux de création , les tiers friches, les tiers lieux, dénicher des fringues vintage, rouler en vélo ou en trottinette, jouer à la pétanque et boire l’apéro, j’aime la diversité et les cultures d’ailleurs : avec tout ça suis-je Bobo ?

 

Plus d’informations : www.yeswegreen.org

Marine

7 comments on “Portrait bobo de Karine, fondatrice de l’application YesWeGreen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *