Le monde est à toi : le film pop et déjanté de Romain Gavras

– Le Monde est à toi –

Romain Gavras

Synopsis Allociné : François, petit dealer, a un rêve : devenir le distributeur officiel de Mr Freeze au Maghreb. Cette vie, qu’il convoite tant, vole en éclat quand il apprend que Dany, sa mère, a dépensé toutes ses économies. Poutine, le caïd lunatique de la cité propose à François un plan en Espagne pour se refaire. Mais quand tout son entourage : Lamya son amour de jeunesse, Henri un ancien beau-père à la ramasse tout juste sorti de prison, les deux jeunes Mohamed complotistes et sa mère chef d’un gang de femmes pickpockets, s’en mêle, rien ne va se passer comme prévu !

Avis  8,5/10 : Romain Gavras est surtout connu du grand public pour ses clips provocants nourris à la sauce MTV  : M.I.A, Justice, Kanye West, Jamie XX… Avec son deuxième long métrage intitulé « Le Monde est à toi », il nous propose un film de gangsters complètement loufoque  à prendre au 100ème degrés. On retrouve évidement l’univers esthétique très pop du réalisateur qui film avec beaucoup d’ironie le milieu des petits gangsters banlieusards. Le film pullule de référence à la culture populaire : de Tarantino à la bande son qui mélange du PNL à du Balavoine. La photographie du film est magnifique et les grands ensembles d’immeubles sont filmés avec le même intérêt que les tenues délirantes d’Isabelle Adjani, tout de Gucci et Versace vêtue. Et puis, dans « Le Monde est à toi » on rigole beaucoup face à un Vincent Cassel grimé en Mesrine défraichi obnubilé par les théories du complot Illuminati, on est mort de rire devant un Philippe Katerine en avocat véreux qui s’acoquine avec une bande de petits gangsters, sans oublier un François Damiens, parfait en malfrat libidineux. Et le film ne serait pas ce qu’il est sans la merveilleuse performance de Karim Leklou et d‘Oulala Amamra (que l’on avait découvert dans « Divines »). Un film beau, drôle et archi contemporain.

Maud

One thought on “Le monde est à toi : le film pop et déjanté de Romain Gavras

  1. Moi aussi, j’ai complètement adoré!
    Adjani, Cassel, l’acteur principal et quelle bande son – parfois décalée.
    ça m’a fait des frissons lorsque les réalisateur a mis Africa puis montré l’immeuble en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.